Rechercher
  • tricyclettesgrenob

Dernier mois au Népal

Nous voici arrivées à la fin de notre mission de volontariat dans l’école, nous quittons le Népal demain. Nous tâcherons dans cette Newsletter de décrire le dernier mois dans l’école et de dresser un bilan sur ces 5 mois au Népal.


Dernier mois dans l’école

Transition de nos activités à d’autres volontaires

Au cours de ce mois de janvier, nous avons commencé à passer le relais des cours de mathématiques à Janga, un ancien élève de l’école. Saru a opté pour cette solution car elle n’a pas trouvé de professeur de maths pour les deux derniers mois de l’année scolaire. Cet ancien élève assistait à nos cours pendant les deux semaines de cours avant les vacances scolaires de janvier. Puis il a pris notre suite après les vacances, sous notre surveillance pour que nous venions à son aide s’il avait des questions sur certains chapitres. Janga a maintenant totalement repris les cours de maths.


De nouveaux volontaires sont arrivés début février, nous avons donc fait la transition avec eux pour toutes nos activités. Lucie a passé le relais des cours d’anglais à Alexanne afin qu’elle s’occupe de la classe 10 dans la dernière ligne droite avant l’examen mi mars et Adélaïde et Mathilde ont passé le relais des cours de piano à Manon. Un nouvel emploi du temps de volontaires a été établi pour que toutes les heures sans professeur soient prises en charge.


Pique-nique de rentrée

Au retour des vacances, un grand repas dans la cour de l'école fût organisé en présence de l'ambassadeur (qui parraine un enfant) et de l'ingénieur ayant permis la construction de l'internat en 2017. Ce fût l'occasion de retrouver les élèves dans une ambiance festive. Danses, chants et Dal Bhat furent au rendez-vous !




Permaculture

Vous souvenez vous du chantier de permaculture que nous avions travaillé ?

Eh bien il avance à toute vitesse ! A peine les plans faits, les légumes étaient déjà commandés pour le surlendemain. Rapide et efficace ! En arrosant deux fois par jour, les plantes poussent vite, une première récolte de salade aura bientôt lieu.




Départ de Mathilde

Lors d’une chute à l’escalade début janvier, Mathilde s’est fait une bonne entorse à la cheville avec déchirure de ligaments. La situation ne s’améliorant pas 3 semaines plus tard, elle s’est fait rapatrier pour se faire soigner en France. Le trio Tricyclettes a donc dû se séparer, mais pour mieux se retrouver pour la suite du projet ! En effet, la cheville de Mathilde ne nécessitant pas d’opération, elle pourra nous rejoindre en Grèce pour pédaler avec nous si sa rééducation se déroule bien.

Mathilde a tout de même pu faire ses adieux aux enfants lors de sa cérémonie à l’école. Ses chouchous lui ont mis la tikka (marque rouge sur le front) et offert de beaux dessins. Tout comme nous, les élèves étaient tristes de la voir partir plus tôt.




Correspondance avec Saint Joseph

La correspondance avec les élèves de Saint Joseph a été moins intense ce mois-ci en raison des vacances françaises qui ont été suivies des vacances népalaises. Cependant, nous continuerons à leur raconter nos aventures pendant le périple à vélo.

Sur ces 4 mois, voici les sujets que nous avons abordé entre les enfants :

  • Une journée type à l’école

  • Les activités extrascolaires des enfants français et les occupations des enfants népalais

  • Les fêtes françaises (spécialement Noël) et les festivals népalais


Des deux côtés, les enfants étaient contents d’avoir des photos et nouvelles de leur copains à l’autre bout du monde. Les élèves népalais raffolaient régulièrement de leur nouvelles !


Nouveaux projets

Saru n’est pas en manque d’idées pour la suite, elle a toujours de nombreux projets en tête !

Exposition artistique

Tous les ans, il y a une exposition en fin d’année à l’école, scientifique ou artistique. En 2020, ce sera artistique ! Saru a proposé de représenter tous les animaux du Népal. Ainsi une équipe de volontaire s’est formée pour aider les élèves : on commence par former l’animal avec du grillage de fil de fer, pour ensuite le recouvrir de papier mâché puis le peindre. Rhino, éléphant, vache, aigle, serpent, et autres sont au rendez vous! Chacun se découvre de nouveaux talents.



Potager internat

A l’internat, pourquoi ne pas s’autofournir en légumes? Ayant un terrain disponible, nous nous relayons pour creuser un trou suffisamment profond dans lequel nous installerons différentes couches de compost, de cartons et autres afin d’avoir une terre idéale pour la culture. Cela fait une bonne activité physique en compagnie de quelques élèves de l’internat, c’est sympathique ! C’est la remise en forme avant le vélo !

C'est la préparation physique pour le vélo !

En dehors de l’école

Nous ne nous lassons pas de visiter le pays. Pouvoir prendre le temps de visiter au cours de nos 4 mois et demi ici est une chance pour mieux comprendre la culture du pays et les rites. De plus, sachant que nous ne sommes pas dans la saison touristique au Népal, les visites sont d’autant plus agréables.


Mathilde se fait inviter pour un thé dans la rue. Les népalais sont très sympathiques et accueillants !!


Visite de Pashupatinath

Nous avons eu la chance de visiter ce lieu sacré en compagnie de Pramod qui est un très bon guide. Il s’agit du lieu le plus sacré de l’hindouisme au Népal. Tous les soirs a lieu une longue prière où des centaines de fidèles se rassemblent pour se recueillir. Ce site, comparable à Varanasi en Inde, est constitué d’une rivière sacrée et de temples, accessibles qu’aux hindous. Conformément au rite hindou, de nombreux népalais se font incinérer. On y voit donc plusieurs ghats de crémation entourés des familles vêtues de blanc, couleur du deuil.


Bûchers de crémation à Pahupatinath

Mariage hindou

Nous avons eu la chance d'être invité au mariage de Bibash, le cousin de Saru avec les autres volontaires. Que de saris colorés et de plats épicés ! Nous avons été accueillis comme des rois, les népalais se faisant une joie de nous inviter à danser parmi eux. Deux choses nous ont surprises lors de ce mariage. D’une part la mariée n’était pas très souriante. On nous a expliqué que cela est dû au fait que le mariage signe le moment où elle quitte sa famille pour aller habiter chez la famille de son mari, c’est donc une journée solennelle pour elle. D’autre part, il existe de nombreux rites lors d’un mariage. Par exemple, le marié se retrouve un moment pied nu, devant chercher ses chaussures cachées par les soeurs de la mariée ! Ou encore, ce sont les proches de la mariée qui “donnent” son pouce au marié. Mais attention, si c’est un autre homme qui l'attrape, elle devra le marier !!


Au centre, les mariés vêtus de la tenue traditionnelle

Visite de Caroline, la maman d'Adélaïde

Nous étions heureuses d’accueillir la maman d’Adélaïde au Népal. Journée à l'école, soirée à l'internat, petit tour du triangle d'or népalais : Chitwan, Pokhara, Katmandou, et visite de Bandipur, un petit village en hauteur qui offre un panorama sur la chaîne himalayenne, ont permis à Caroline de bien s'imaginer notre rythme quotidien dans ce pays si chaleureux, et sans aucun risque au vu de la population si bienveillante. De quoi rassurer les mamans des deux autres Tricyclettes, car en notre absence et avec la distance ce sont devenues les meilleures amies du monde 😃😂

Caroline se fait bien accueillir par les élèves de l'internat

Cérémonie de départ


Nous avons fait aujourd’hui notre cérémonie de départ de l’école. Pour cette cérémonie, nous choisissons chacune 5 élèves pour qu’ils nous remettent la tikka, marque habituelle des hindous entre les yeux, mais qui pour nous est étalée sur tout le visage. Ce fut un moment riche en émotions, nous nous sommes attachées à ces bouts de choux ! Mais nous les laissons entre de bonnes mains et ne nous faisons pas de soucis pour eux. Nous nous sommes même laissées tenter pour en parrainer un, dès cette année ou l'année prochaine.


Bilan

Lors de ces quatre mois au Népal, nous avons tellement reçus, appris, découvert, transmis, partagé qu'il est difficile de tout résumer en quelques lignes.

Si nous avons autant apprécié notre mission, c'est en grande partie grâce à Pramod et Saru, qui ont dédié toute leur vie aux enfants de l'école et qui savent accueillir et être bienveillants envers tous les volontaires qui passent dans leur "Maison du bonheur". Leurs nombreux projets et l'extrême confiance qu'ils nous ont accordé nous ont permis de développer de nombreuses compétences, notamment sur le plan pédagogique, en nous laissant être prof de maths et d’anglais. Les élèves de cette école viennent de milieux très défavorisés, mais sont pourtant si heureux ! C’est une vraie leçon de vie. Nous avons partagé beaucoup de bons moments avec eux, à l’internat et à l’école et avons apprécié leur soif d’apprendre.

C'est avec pleins de sourires en-tête, le coeur rempli de la joie de vivre des enfants et tout de même avec les larmes aux yeux que nous quittons le Népal. Mais nous savons que nous reviendrons un jour dans ce pays magnifique et la suite de notre projet nous aidera à ne pas rester nostalgique de cette expérience si enrichissante.




La suite

Nous décollons demain, le 15 février en direction d’Istanbul où nous ferons une halte de 5 jours pour visiter. Puis Mathilde et sa famille nous rejoignent à Athènes le 22 février avec les vélos. Nous partirons début mars à vélo d’Athènes si la rééducation de la cheville de Mathilde se déroule bien. 🤞



Les vacances de février arrivent pour la plupart d'entre vous, alors profitez en bien !


On vous embrasse fort,

Les Tricyclettes qui ont hâte de se retrouver toutes les 3 🥰

0 vue

©2019 by Les Tricyclettes.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now