©2019 by Les Tricyclettes.

 
Rechercher
  • tricyclettesgrenob

Depart : J-1 !

Mis à jour : 24 sept 2019


Bonjour à tous la famille et les amis,


J – 1 !


Le départ approche à grands pas, et notre excitation ne fait qu’augmenter. Après 11 mois de préparation, nous sommes prêtes pour l’aventure. Voici un rappel des dates clés :


25 septembre : Départ pour Katmandou

Mois d’octobre : trek du camp de base de l’Everest par les 3 cols

Novembre – Février : volontariat dans l’école VHMaVi au Nord de Katmandou

20 février : Arrivée à Athènes

Début mars : Début du retour à vélo

Fin juin-Début juillet : Retour en France



Préparation du trek

Nous ferons ce trek au mois d’octobre, c’est-à-dire pendant un des 4 mois conseillés pour randonner au Népal. Il s’agit du trek du camp de base de l’Everest par les 3 cols. Un spectacle unique nous attend, mais aussi de belles rencontres avec les populations locales.

Le départ s’effectuera de Phaplu, puis nous rejoindrons la ville des sherpas Namche Bazar en passant par Lukla. Nous quitterons cette ville touristique pour contourner le chemin traditionnel du camp de base en passant par Renjo (5360m), Cho La Pass (5420m) , le camp de base de l'Everest puis Kongma (5535m). Le chemin du retour s’effectuera soit par Phaplu soit par Jiri en fonction du temps qu’il nous reste. Ce trek exceptionnel se déroule en 22 jours, nous avons prévu un mois pour n’avoir aucune contrainte de temps et pour pouvoir s’acclimater comme il faut à l’altitude. Nous ne vous donnerons pas beaucoup de nouvelles pendant ce temps, pas d’inquiétude !


Voici un plan du trajet pour les curieux :



Pour info, nous partons en connaissance de ce qui nous attend grâce aux récits d’aventure de Paul, Jérémy et Aubin qui ont tous fait ce trek l’année dernière. Merci pour vos bons conseils les gars !


Préparation du volontariat dans l’école


A la suite de ce trek, nous irons dans l’école Victor Hugo Manjushree Vidyapith à Chapali au Nord de Katmandou. Nous arriverons tout juste pour la rentrée car au Népal l’année scolaire commence en novembre. La devise de cette école est : « l’éducation accessible à tous ». Elle accueille 205 enfants venant de milieux défavorisés, leur offrant une éducation à moindre coût.


Mais que ferons-nous au juste dans l’école ?

Notre première tache sera d'aider la directrice Saru pour la gestion de l’école. En parallèle, nous donnerons des cours de soutien scolaire et organiserons des ateliers scientifiques pour les élèves. Nous organiserons également des activités et des cours de sport sur les temps extrascolaires. On nous dit dans l’oreillette qu’un vieux piano peu utilisé se trouve dans les parages ! Toutes les trois pianistes, nous pourrons partager et transmettre notre passion aux enfants.

Par ailleurs nous établirons une correspondance entre les élèves népalais et les élèves de l’école St Joseph de Saint-Cloud que nous avons rencontré le 13 septembre. Nous vous en disons plus sur cette correspondance très vite !





Préparation du retour à vélo


La préparation du trajet à vélo nous a demandé beaucoup de temps cette année, en particulier le choix des vélos et du matériel. Nous partons pendant 4 à 5 mois avec notre maison dans 4 sacoches, alors nous ne serons pas très chargées et nous choisissons le matériel le plus léger possible. Fini le confort, place à la découverte et les rencontres !


Pour tester tout ce matériel, nous avons fait une semaine à vélo en partant de Grenoble. 3 vélos, 3 couleurs : nous avons les mêmes vélos mais les sacoches de couleurs différentes nous permettent de ne pas les confondre. Nous vous présentons cette semaine à vélo sous la forme d’un journal de bord.


Les vélos sur le pont du Gard



De Grenoble, nous sommes parties en direction d’Avignon en passant par le Vercors. Voici le trajet que nous avons réalisé :


En chiffres, ça donne quoi ?


6 jours de pédalage

0 problème mécanique

3 petites chutes sans conséquence

399km de routes, chemin et pierriers

4500m de D+

3 jours de mistral perdant





JOUR 1 : Saint Cloud – Grenoble – Saint Nizier

Le voyage en train s’avère plus compliqué qu’en vélo : nous démontons nos vélos sur le quai de la gare pour pouvoir les ranger dans la housse de transport.



Aie aie aie, nous sommes chargées comme des baudets : 5 sacoches de vélos par personne (2 arrières, 2 avants et une de guidon) + le vélo démonté dans une housse. Nous suscitons l’attention à la Gare de Lyon…


Arrivées à Grenoble en fin d’après-midi, le départ est tardif car nous mettons 1h à remonter nos vélos. Ça y est, nous voilà lancées pour le premier col qui ne se révèle pas être le plus simple : 1000m de dénivelé positif d’un coup ! On réalise vite que les sacoches nous ancrent bien au sol et que les cuissots vont chauffer 😊. La nuit tombant, un brave habitant de Saint Nizier nous accueille chez lui comme des reines : douches chaudes, dîner succulant, petit déj royal ! Quelle première nuit fabuleuse !


JOUR 2 : Saint Nizier – La Chapelle en Vercors

Le lendemain c’est reparti en selle ! Nous traversons plusieurs communes du Vercors alternant montées et descentes, au milieu des sapins avec une vue splendide. La pause midi a sonné (enfin plutôt pause de 16h...), nous sortons très fièrement notre nouveau réchaud à essence, impatientes de le faire fonctionner. Catastrophe !! Impossible de l’allumer ! Après de multiples essais c’est finalement avec de la semoule froide ayant un arrière-goût d’essence (qui avait fui dans la sacoche) que nous nous remplissons la panse. Mmmmmh !


A gauche - pause déjeuner. A droite - lieu de bivouac, Adélaïde et Mathilde essaient de faire fonctionner le réchaud - va t-on réussir ?


Encore quelques coups de pédales et nous arrivons à la Chapelle en Vercors où nous bivouaquons.



JOUR 3 – La Chapelle en Vercors - Saillans

Nous reprenons la route sous un grand soleil, avec la lessive du soir encore humide sur les vélos pour sécher (heureusement qu’on avait pensé aux pinces à linges ! ) Après une longue ascension sur route puis sur chemin nous arrivons devant une vue époustouflante. Le rêve, croirait-on, sauf quand le GPS nous indique d’emprunter cette descente très raide sur un pierrier, le chemin « IDEAL » pour le vélo de voyage. Lucie est « RAVIE » c’est son type de chemin préféré… Nous nous lançons alors dans une longue descente à pousser les vélos dans les cailloux, ou plutôt à retenir nos vélos qui nous entrainent. Il nous aura finalement fallu 2h pour parcourir 3km : meilleure perf de la semaine, on a bien profité de la descente !


Mathilde fonce, toujours avec le sourire. Au moins, c’est l’occasion de tester les freins !

Nous retrouvons enfin une belle route sur laquelle nous découvrons les joies du peloton. Le soir nous sommes chaleureusement accueillies par Claire et toute sa famille à Saillans. Nous passons une très bonne soirée en écoutant les récits de tour du monde de la famille.


JOUR 4 – Saillans - Buisson

Lucie trouve son bonheur à Buisson pour remplacer la baignade : DES FIGUES !

Une longue journée nous attend, nous ne sommes jamais parties aussi tôt : 10h00 et déjà en selle c’est du jamais vu ! Après une matinée de départementale - pour le plus grand malheur de Mathilde - nous continuons la route vers le Sud au milieu des vignes. Notre œil de lynx Lucie est aux aguets pour repérer des figues et des mures pour les desserts.


Nous roulons beaucoup, avec comme motivation de se baigner dans une rivière en fin de journée. Quelle déception quand nous découvrons qu’elle est asséchée !! C’est finalement au village de Buisson que nous décidons de camper. La vue est splendide, nous sommes très fières de notre lieu de bivouac mais nous allons vite le regretter… Le mistral se lève dans la nuit, aucune de nous n’ose sortir de la tente de peur qu’elle ne s’envole.


JOUR 5 – Buisson - Avignon


Nous arrivons à Avignon après une petite journée très roulante. Une visite de cette belle ville fortifiée s’impose : nous roulons à travers Avignon en long et en large, jusqu’à un bar où les serveurs sont impressionnés par notre périple. Nous n’arrivons plus à partir, le barman très sympathique nous conseille une multitude d’itinéraires pour le lendemain, nous ne savons que faire ! C’est aussi l’avantage du voyage à vélo, ne pas avoir de contraintes et de route exacte pour s’adapter aux conseils des gens que nous rencontrons.

Le pont d'Avignon

JOUR 6 – Avignon – Pont du Gard - Entraigues sur Sorgues

En route pour le pont du Gard. Nous retrouvons sur ce site magnifique un compagnon de bicyclette croisé précédemment. Nous en profitons pour nous rafraîchir dans le Gard, parfait il n’y a personne à cette période de l’année. Rattrapées par le temps et au grand malheur de Lucie nous n’avons pas le temps d’aller à Uzès comme prévu. Retour vers Avignon en luttant contre le mistral. Ce soir nous dormons chez un ami qui habite à Entraigues sur Sorgues, à 1h d’Avignon en vélo.


JOUR 7 – Entraigues sur Sorgues – Murs - Gordes

Aujourd’hui, notre ami Tanguy est notre guide au travers des cols de la Provence. Nous passons au travers de gorges pour visiter les villages de Gordes et Murs. La région est magnifique, nous profitons des odeurs et des bruits du Sud tout en ayant du dénivelé et des paysages somptueux. Rien de mieux qu’une bonne journée entre amis et sans sacoches pour clore cette semaine !


Après une longue descente devant l’abbaye de Notre Dame de Sénanque

Comme vous avez compris, nous ne nous sommes pas ennuyées pendant cette semaine ! Tout s'est très bien passé, c'est promettant pour les 4 mois de vélo que nous nous apprêtons à réaliser en 2020.



A bientôt dans notre prochaine Newsletter !

Les Tricyclettes

112 vues1 commentaire
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now